Afin de choisir les bons outils pour créer du matériel multimédia interactif et le concevoir correctement, il est essentiel que les enseignants connaissent et comprennent les implications psychologiques, cognitives et technologiques du multimédia. Comprendre comment les élèves apprendront de leur contenu est essentiel pour concevoir du matériel multimédia de la meilleure façon pour promouvoir l’apprentissage actif chez les élèves.

Les enseignants de nombreuses écoles et universités ont aujourd’hui accès à des outils pour créer et créer trop de contenu multimédia. Si les outils et les environnements en ligne sont faciles à acquérir, les compétences et les connaissances techniques nécessaires pour les utiliser efficacement ne le sont pas. Il est très important de se rappeler et de se rappeler que bien qu’il existe de nombreux outils TIC disponibles, tous ne sont pas utiles et adaptés à une utilisation dans un contexte éducatif.

Fournir des conseils et une assistance utiles et utiles aux enseignants est nécessaire pour encourager et motiver les enseignants à utiliser les TIC pour créer du matériel multimédia. En conséquence, les élèves sont plus motivés à apprendre et à s’impliquer activement dans leur processus d’apprentissage, ce qui se traduit par de meilleurs résultats d’apprentissage.

Soutien à la formation des enseignants

La plupart des enseignants n’ont pas l’expérience nécessaire pour choisir les outils et environnements en ligne les plus efficaces pour leurs leçons et leurs compétences afin de créer un matériel d’apprentissage multimédia optimal. Cependant, ils s’efforcent de mettre en œuvre de nouvelles technologies dans leur processus d’enseignement pour motiver les étudiants et les aider à apprendre plus efficacement.
À cette fin, il est utile de permettre des conseils et un soutien aux enseignants ainsi qu’aux étudiants impliqués dans les programmes d’études des enseignants. De nombreuses universités offrent un soutien sous forme d’ateliers, de séminaires, de consultations individuelles et d’écoles d’été pour les enseignants et les étudiants qui souhaitent améliorer leurs compétences en TIC.

Soutien aux professeurs et étudiants des universités. Un tel exemple est la faculté d’éducation de l’Université Charles de Prague, qui est impliquée dans de nombreux projets de recherche, où elle se concentre sur le développement professionnel des enseignants. Il existe de nombreux sujets liés aux TIC dans leurs programmes, où les étudiants sont encouragés à utiliser du matériel multimédia pour les leçons prévues (https://pedf.cuni.cz/PEDFEN-1.html).

La Dublin City University of Ireland collabore avec le National Center for Technology in Education (NCTE) sur un projet visant à promouvoir, soutenir et intégrer les TIC dans l’enseignement et l’apprentissage primaire et secondaire.

Le département de développement professionnel des enseignants propose également des ateliers et des séminaires publics pour les enseignants et les étudiants (https://www.dcu.ie/).

De même, le Centre pour l’innovation pédagogique de l’Université de Tallinn en Estonie propose des consultations pour les enseignants, une formation supplémentaire pour les enseignants et les chargés de cours, et travaille sur l’élaboration de programmes pour la formation des enseignants. Il travaille également avec la mise en œuvre de méthodes d’apprentissage innovantes, y compris du matériel d’apprentissage (https: //www.tlu. Ee / en / center-for-innovation-in-education).

L’école supérieure de philosophie de Wroclaw en Pologne a également fait preuve d’excellence en fournissant un soutien TIC pour l’apprentissage à ses départements et aux éducateurs individuels. Grâce à des réunions organisées, les enseignants partagent leurs commentaires sur leurs cours en ligne et leur matériel multimédia. Sur la plate-forme LMS, ils ont une section pour les enseignants avec deux cours sur la façon de créer des activités dans Moodle, Voicethread, H5P et d’autres logiciels qu’ils utilisent (https://e-learning.wsf.edu.pl/).

En Slovénie, l’Université de Maribor organise le mois de l’e-learning coordonné par le RCUM (https://it.um.si/ro/rcum/Pages/About-CCUM.aspx) où il propose des cours, des ateliers et des présentations sur des sujets d’e-learning pour les enseignants et les étudiants. L’Université de Primorska propose également divers services à son personnel sous forme de cours pour améliorer leurs compétences en TIC (https://www.upr.si/en).

À l’heure actuelle, l’utilisation appropriée des TIC dans l’enseignement supérieur slovène suscite de plus en plus d’attention et d’intérêt. Bien qu’il existe des preuves de soutien pour les enseignants, il semble y avoir plus d’aide pour les élèves. Le but de cette recherche était de déterminer quel soutien serait préféré par les professeurs de l’Université de Ljubljana et également quels sujets liés aux TIC et à l’apprentissage en ligne ils aimeraient apprendre.

Notre objectif était de fournir un tel soutien et de recueillir les commentaires des enseignants et des étudiants. Nous voulions déterminer si le soutien était utile pour motiver les enseignants et les étudiants à utiliser du matériel multimédia et à apprendre avec les TIC.

Méthodologie

ajustement

La recherche a été menée dans le cadre du projet intitulé « Les TIC dans les programmes du corps enseignant de l’Université de Ljubljana », auquel l’Université de Ljubljana participe actuellement. Il est fondé par le Fonds social européen dans le cadre de l’opération de renforcement de l’emploi et de la mobilité – ouverture de l’emploi – encourageant des formes d’apprentissage flexibles. Les chercheurs universitaires travaillent avec des universités renommées pour améliorer la recherche et les bonnes pratiques afin d’atteindre des objectifs dans des environnements comparables. Les enseignants collaborent également en intégrant de nombreuses approches innovantes à l’utilisation des TIC dans leur recherche pilote.

De plus amples informations sur le projet et ses activités sont disponibles sur ce site: http://ikt-projekti.uni-lj.si/. L’un des principaux objectifs à long terme est également de créer un centre innovant, chargé du soutien pédagogique et des approches flexibles de l’apprentissage. Afin de motiver les enseignants et de les inspirer avec de nouvelles idées pour un apprentissage flexible avec l’utilisation des TIC, nous avons présenté des sujets intéressants et des exemples de bonnes pratiques lors des colloques organisés du projet à l’automne 2017.

Nous avons ensuite demandé aux enseignants comment nous pourrions les aider et quel type de soutien ils pensaient être utile pour leur permettre de mettre en œuvre des approches innovantes de l’utilisation des TIC dans leur enseignement. Nous nous sommes assurés que les enseignants étaient conscients de leurs propres besoins, en présentant la théorie pertinente de l’utilisation innovante des TIC dans l’éducation, y compris le modèle MRSA, le modèle TPAC et la théorie cognitive de Mayer sur l’apprentissage multimédia et des exemples de bonnes pratiques. Nous avons recueilli des opinions à l’aide du programme de présentation interactive Mentimeter à la fin des symposiums. Nous avons analysé les besoins des enseignants avec des questions du formulaire de candidature, avec lequel les enseignants ont demandé des implémentations pilotes.

Le retour d’information à partir des données collectées avec Mentimeter a montré que les enseignants étaient très motivés et souhaitaient davantage de soutien pédagogique et de conseils sur la manière de mettre en œuvre les TIC modernes de manière productive dans leur processus d’enseignement. Analyse des retours des enseignants dans l’application
le formulaire a été fait qualitativement, où nous avons présenté leurs besoins dans des catégories définies.

Ils ont notamment évoqué la nécessité d’organiser des ateliers, où ils pourraient apprendre à soutenir des approches didactiques et innovantes, avec du matériel multimédia interactif, les derniers environnements en ligne pour les projets et le travail individuel et des outils pour créer des tests et des jeux en ligne. Les ateliers ont ensuite été organisés à l’hiver 2017/18 et ont été autorisés par des experts informatiques professionnels, qui faisaient également partie du futur centre d’approches innovantes et de formes flexibles d’apprentissage et d’enseignement. Nous n’avons pas évalué les connaissances des enseignants sur les TIC et TEL dans l’éducation.

À partir des discussions et des opinions des enseignants, qui ont demandé des mises en œuvre pilotes et participé à des ateliers, nous avons pu conclure qu’il s’agissait d’enseignants extrêmement motivés pour apprendre de nouvelles façons flexibles d’utiliser les TIC et ayant des connaissances supérieures à la moyenne sur l’utilisation des TIC dans l’éducation. . mais ils n’étaient pas des experts qualifiés dans ce domaine. Les enseignants qui ont demandé une coopération dans ce projet provenaient de plusieurs domaines et domaines différents: sciences naturelles, mathématiques-informatique, arts, langues étrangères, domaine interdisciplinaire et sciences sociales et humaines.

Ils ont rassemblé leurs compétences et connaissances actuelles sur les approches innovantes et les TIC, participant à des séminaires occasionnels sur le sujet ou seuls. Cela signifiait qu’ils étaient heureux d’avoir l’opportunité de recevoir un soutien supplémentaire sous la forme d’ateliers individuels et de consultations, qui étaient également fournis par les experts du Centre pour des approches innovantes. Les enseignants ont utilisé leurs expériences et leurs compétences pour soutenir leur propre enseignement avec l’utilisation de différentes TIC et la façon de les mettre en œuvre, qu’ils ont acquises lors d’ateliers, dans leurs propres implémentations pilotes au cours du même semestre d’études et aussi ensuite.

Au cours des mises en œuvre pilotes, les enseignants ont également été invités à participer à une consultation individuelle avec les experts qui ont organisé les ateliers, afin de clarifier les questions spécifiques qu’ils pourraient avoir. Notre article présente les résultats d’enquêtes dans lesquelles nous avons établi le soutien le plus souhaité et le plus nécessaire pour les enseignants, leurs impressions et leurs retours après
a fourni un soutien, des instructions et des commentaires aux élèves qui ont été enseignés par ces enseignants.

Questions de recherche

Notre objectif principal était de trouver et de fournir le soutien le plus nécessaire et souhaité aux enseignants sur les TIC et l’utilisation innovante des TIC dans les salles de classe et de déterminer si le soutien fourni était suffisant. Nous avons abordé les questions de recherche suivantes:

1. Quels types de sujets liés aux TIC dans le contexte de l’éducation les enseignants veulent-ils apprendre et quel type de soutien peut-on leur offrir?

2. Les enseignants ont-ils reçu des commentaires après le soutien reçu et la formation?

3. La rétroaction des élèves a-t-elle été fournie après avoir été enseignée par des enseignants qui ont reçu un soutien et une formation?

Échantillon

Les enquêtes ont été suivies par des professeurs d’université de six domaines différents: sciences naturelles, mathématiques-informatique-technique, arts, langues, domaine interdisciplinaire et sciences sociales et humaines. Les étudiants étaient tous impliqués dans les programmes de formation des enseignants. Les enquêtes et les échantillons de recherche ont été divisés en trois étapes:

• Première phase: Dans la première phase de cette recherche, 60 professeurs d’université ont participé à fournir des données sur le soutien le plus souhaité et le plus nécessaire en utilisant le formulaire de questions, où ils ont décrit le soutien souhaité.

• Deuxième phase: Dans la deuxième phase de la recherche, 62 universitaires ont participé à l’enquête qui a été menée après le soutien fourni. À ce stade, un soutien a également été fourni aux enseignants et autres professionnels qui n’étaient pas impliqués dans le projet.

• Phase trois: 163 étudiants ont participé à la rétroaction d’un sondage mené après la fin de la recherche pilote. Les étudiants ont participé à 11 recherches pilotes menées par des enseignants qui ont reçu un soutien et une formation pour les enseignants.

Procédure

Dans cet article, nous présentons les résultats des retours d’expérience que nous avons recueillis après avoir analysé les besoins des enseignants et souhaité un accompagnement. Les étudiants ont également participé à la rétroaction après que les enseignants qui ont reçu du soutien aient terminé leurs cours. Le questionnaire de démarrage et les enquêtes ont déjà été préparés et fournis par les experts méthodologiques impliqués dans le projet. Nous n’avons analysé que les questions liées au champ didactique d’intérêt, les questions techniques et méthodologiques n’étant pas le but de cette recherche. L’utilisation didactique des TIC a également été intégrée dans le soutien apporté par l’équipe d’experts impliqués dans le futur centre d’utilisation innovante des TIC. L’assistance technique et méthodologique qui fait également partie du centre est donc fournie par les autres membres du centre. Dans cette recherche, nous nous sommes concentrés sur le soutien pédagogique et les approches innovantes utilisant les TIC.

Avant que les enseignants ne réalisent les implémentations pilotes, on leur a demandé de remplir le questionnaire avec trois questions. Pour les besoins de cette étude, nous n’avons analysé que la troisième question décrivant le support souhaité. Nous nous sommes concentrés sur le soutien didactique et technique, qui implique une utilisation innovante des outils TIC et des environnements en ligne pour améliorer les expériences d’apprentissage et le soutien didactique, qui comprend des fondements théoriques, des exemples de bonnes pratiques et l’échange d’idées.

Après avoir déterminé le soutien nécessaire, avec une analyse qualitative, nous avons permis l’aide sous forme d’ateliers et de consultations individuelles pour les enseignants. Nous nous sommes concentrés sur la collecte des commentaires des enseignants qui ont participé aux ateliers, où ils ont été invités à répondre à un sondage après les ateliers. L’enquête comprenait cinq déclarations. Deux déclarations visaient à déterminer la pertinence des ateliers.

Les enseignants ont répondu à ces deux affirmations par 5 (très approprié), 4 (adéquat), 3 (partiellement adéquat), 2 (insuffisant) et 1 (complètement insuffisant). Les trois autres questions visaient à recueillir les opinions de l’enseignant, auxquelles ils ont également répondu par 5 (tout à fait d’accord), 4 (d’accord), 3 (d’accord), 2 (pas d’accord) et 1 (pas d’accord). Je suis complètement d’accord). Les enseignants qui ont participé aux ateliers et ont reçu un soutien individuel ont utilisé ces connaissances et compétences pour créer du matériel pédagogique multimédia pour les étudiants et utiliser les connaissances pédagogiques acquises pour les mettre en œuvre correctement dans leurs cours. Après avoir terminé la recherche pilote, les étudiants ont répondu au sondage et ont fourni des commentaires.

L’enquête auprès des étudiants comprenait cinq questions. Aux première et quatrième questions, ils ont répondu à 5 (entièrement d’accord), 4 (d’accord), 3 (partiellement d’accord), 2 (pas d’accord) et 1 (pas du tout d’accord). . A la deuxième question, ils ont répondu 5 (très bien), 4 (bien), 3 (partiellement bien), 2 (mauvais) et 1 (très mauvais). À la troisième question, ils ont répondu 5 (j’ai beaucoup aimé), 4 (j’ai aimé), 3 (je l’ai aimé partiellement), 2 (j’ai aimé) et 1 (j’ai aimé) complètement). Et à la cinquième question, ils ont répondu oui ou non.

Cette question a été répondue par des enseignants qui ont décrit leurs besoins et ont demandé de l’aide.

Aux questions de l’enquête après les ateliers auxquelles ont répondu les enseignants.

Dans le tableau, indiquez comment vous pouvez noter la pertinence de l’atelier: 1. Contenu / thème de l’atelier (de 1 à 5); 2. Répondre aux attentes (de 1 à 5); Dans le tableau, veuillez indiquer votre opinion sur les activités de l’atelier: 3. Nous avons accumulé de nouvelles connaissances et expériences (de 1 à 5).

4. J’ai pu échanger des exemples de bonnes pratiques (1 à 5).

5. J’ai acquis de nouvelles idées de travail dans mon domaine professionnel (de 1 à 5). Aux questions de l’enquête, auxquelles les étudiants ont répondu.

1. Grâce à l’utilisation des TIC dans ce sujet, des pratiques ou des ateliers, j’ai mieux compris le contenu (de 1 à 5).

2. Comment appréciez-vous les activités TIC sur ce sujet, les pratiques ou les ateliers (de 1 à 5).

3. L’utilisation des TIC dans ce sujet (de 1 à 5).

4. L’enseignant a bien implémenté les TIC dans la matière (de 1 à 5).

5. Pensez-vous pouvoir utiliser les connaissances de l’implémentation des TIC, acquises au cours de cette discipline, pour enseigner votre matière spécifique dans les futurs travaux pédagogiques? Les étudiants ont répondu OUI ou NON.

L’analyse des données

Cette recherche était une recherche qualitative et quantitative, qui visait à trouver le soutien le plus nécessaire et à déterminer l’adéquation du soutien apporté aux enseignants sur des sujets d’utilisation innovante des TIC. Les commentaires des étudiants ont donné un aperçu de la façon dont les enseignants qui ont reçu le soutien mettent en pratique les nouvelles compétences acquises dans la création de matériel multimédia et les connaissances sur les façons innovantes de présenter les étudiants. La première question de recherche est présentée avec un tableau dans lequel les réponses des enseignants ont été résumées. Les résultats des deuxième et troisième questions de recherche sont présentés avec une statistique descriptive pour chaque question et interprétation de l’enquête choisie.

En BREF :
– domaine facile et facile à prendre en main

– réalisation de secret de ventes
– moyen marketing
– confectionner et héberger vos formations
– E-commerce et Dropshipping
– possibilité de confectionner votre franc programme d’affiliation


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *