Selon que vous partez du coût, du prix ou de la valeur créée estimation, vous n’obtiendrez pas le même résultat.

A partir du même brief, vous aurez des plans et des prix très différents.

Mon but ici est de vous expliquer ces méthodes avec leurs avantages et leurs inconvénients et nous verrons quelles sont les plus adaptées.

Prix ​​marginal

Cette première méthode est basée sur vos coûts et le prix est fixé comme suit:

Prix ​​= Coûts + Marge

Alors, faites simplement une liste de vos dépenses (nom de domaine, hébergement, licences, loyer, taxe …) pour ajouter une marge et vous aurez le prix de vente.

Et quelque part, c’est la méthode que l’on trouve souvent dans les calculateurs de taux quotidiens ou dans les articles pour définir vos taux (voici un exemple).

On nous demande le salaire souhaité, notre taux d’imposition, les coûts essentiels de l’activité, le nombre de semaines que nous voulons partir en vacances …

Mais avec un tel calcul, nous aurons d’énormes disparités:

  • Quelqu’un qui vit pour l’amour et l’eau douce sous-vendra;
  • Quelqu’un qui vit toujours avec ses parents et qui a ACCRE jugera qu’il peut sous-facturer;
  • Un autre qui veut prendre 20 semaines de vacances par an peut avoir des tarifs exorbitants …

Ainsi, nous fixons des tarifs sans même nous soucier du travail effectué. Nous imaginons un niveau de vie et (tadaam!) Cela nous donne un taux horaire ou journalier.

Fixez-vous des prix? C'est magique!

Je suis peut-être trop libéral, mais cela n’a pas de sens pour moi.

Le client veut faire un projet, il paie donc un service. Ce sera plus ou moins professionnel, plus ou moins rapide, plus ou moins pédagogique …

Et ils sont ces attributs qui doivent faire partie du prix. Ce n’est pas une rente ou un taux d’endettement.

Le client n’a pas besoin de tout savoir. Il n’a pas à payer pour des choix personnels. Ce qu’il veut, c’est un résultat.

Votre tarif professionnel ne doit pas être influencé par vos décisions personnelles Cliquez sur Tweet

Et pourtant, cette méthode est celle que nous voyons appliquée trop souvent.

Pour moi, c’est clairement le pire. Mais il a un avantage indéniable au départ: il est apaisant et tangible.

À mon avis, il est basé sur de mauvais points de départ.

Le résultat est que nous avons beaucoup de gens à vendre. C’est un problème, car en « baissant les prix » (malgré eux), ils ne servent pas l’écosystème. Au contraire.

C’est ainsi que les fournisseurs qui ont vécu honnêtement de leur entreprise voient les nouveaux entrants faire n’importe quoi … Et les clients sont heureux de voir que les prix baissent, qu’il est possible d’obtenir un coût inférieur.

Les mentalités changent et il est vite reconnu qu’ils n’ont plus à payer « l’ancien prix », mais le nouveau.

Nous assistons alors à la destruction de la valeur.

Par conséquent, je vous conseille d’utiliser cette méthode pour crypter les projets.

Passons au suivant, qui est déjà un peu mieux.

Prix ​​par rapport aux prix du marché

Dans ce cas, le prix que vous facturez sera ancré autour des prix psychologiques ou pratiqués.

Prix ​​= Coefficient x Prix du marché

Et selon le coefficient que vous appliquez, vous vendrez un service plus ou moins cher que les autres joueurs.

  • Si vous facturez plus, implique que vous ferez un meilleur travail;
  • Et si vous facturez moins, peut être dû au fait que vous avez automatisé certaines tâches ou que vous accordez moins d’attention à certains aspects du projet.

Mais dans les deux cas, vous jouez dans un cadre. Et c’est un avantage: cela évite la destruction de valeur. Ou, dans tous les cas, minimisez les erreurs que nous pouvons commettre lorsque nous commençons.

Conclusion :
Pour ego vous devez avoir un de ses outils ! Ma préférence va à Systeme.io, pas mal aisée à prendre en main et meilleur rapport qualité estimation selon-moi.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *